Salon de l'agriculture : à la découverte de la race bazadaise

Cette année, la Bazadaise est à l'affiche du Salon de l'agriculture. France 2 vous en dit plus sur cette race particulière.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Cerise, vache bazadaise est l'égérie du Salon de l'agriculture. Pour en savoir plus, les journalistes de France 2 se sont rendus à Bazas (Gironde), pour la 733e édition de la fête des boeufs gras. Chaque année, près de 5 000 personnes font le déplacement pour admirer les boeufs de race bazadaise. Cette race rustique a fait la renommée et la richesse de cette région.

Un élevage fragilisé

Aujourd'hui, si la tradition demeure, l'élevage est fragilisé. La viande de Bazas se trouve uniquement en février et en mars à plus de 30 euros le kilo. Engraisser de telles bêtes coûte cher. Il faut les garder et les nourrir pendant quatre ou cinq ans. Sans l'aide des collectivités locales qui donnent près de 1 000 euros par animal, les éleveurs abandonneraient cette production. Heureusement, la race connaît aujourd'hui un regain d'intérêts grâce aux éleveurs. En dix ans, on est passés en France de 3 000 à 4 000 têtes. Le passage en vedette au Salon de l'agriculture pourrait accentuer encore l'intérêt pour cette race qui attire de jeunes éleveurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cerise, photographiée le 16 février 2016 chez elle, dans un pré landais, sera la star du salon : cette vache de race bazadaise figure en photo sur tous les billets.
Cerise, photographiée le 16 février 2016 chez elle, dans un pré landais, sera la star du salon : cette vache de race bazadaise figure en photo sur tous les billets. (GEORGES GOBET / AFP)