Pédophilie : le cardinal Barbarin dans la tourmente pour non-dénonciation de faits

Plusieurs hauts responsables de l'Église de Lyon sont mis en cause pour des actes pédophiles qui auraient duré de 1977 à 1991. Certains pour leur silence.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Mgr Barbarin est dans le viseur de la justice. L'archevêque de Lyon est accusé de ne pas avoir dénoncé les actes pédophiles du père Preynat, prêtre de son diocèse. Ce dernier aurait commis des agressions sexuelles de 1977 à 1991 sur de jeunes scouts âgés de huit à douze ans. A l'époque, plusieurs familles ont dénoncé le prêtre à l'évêché de Lyon, et en 1991 le père Preynat reconnaît les faits dans une lettre manuscrite. Il est suspendu pour six mois, puis il recommence à exercer auprès de mineurs.

Non-dénonciation des crimes

Cela, les victimes l'ignoraient, ce qui les a décidés à porter plainte. "Le vrai problème dans cette affaire est le phénomène de conspiration, le silence qui a été orchestré depuis cette affaire-là depuis 1980", déclare François Devaux, victime. À l'époque, le cardinal Barbarin n'a aucune responsabilité dans le diocèse, mais en 2007, alors qu'il est l'évêque de Lyon, il reçoit personnellement le prêtre qui lui assure n'avoir jamais recommencé. La plupart des faits sont prescrits, mais une enquête a été ouverte pour non-dénonciation des crimes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le cardinal Barbarin en avril 2014, à l'église Saint-Joseph de Lyon. 
Le cardinal Barbarin en avril 2014, à l'église Saint-Joseph de Lyon.  (SAFIN HAMED / AFP)