DIRECT. Pédophilie dans l'Eglise : les évêques invitent les victimes à porter plainte

Une nouvelle plainte visant le cardinal a été déposée en février concernant des actes pédophiles remontant au début des années 1990 et commis par un prêtre toujours en activité à Lyon.

Philippe Barbarin, l'archevêque de Lyon, à Erbil (Irak), le 6 décembre 2014.
Philippe Barbarin, l'archevêque de Lyon, à Erbil (Irak), le 6 décembre 2014. (SAFIN HAMED / AFP)

Mis à jour le , publié le

Ce qu'il faut savoir

Le cardinal Barbarin "a appris avec tristesse et consternation" qu'une nouvelle plainte avait été déposée à son encontre, peut-on lire dans un communiqué du diocèse de Lyon, diffusé lundi 14 mars. Les faits – des actes pédophiles – remonteraient au début des années 1990 et concerneraient un prêtre toujours en activité.

A l'occasion d'une conférence de presse, il a assuré n'avoir "jamais, jamais, jamais couvert d'actes de pédophilie." "Les victimes savent que c'est à elles que je pense", a ajouté le cardinal Barbarin. 

"Le Premier ministre me demande de prendre mes responsabilités et je lui promets que je les prends", a-t-il affirmé, se disant confiant dans le fait que Manuel Valls "connaît mieux que [lui] les lois de la République" et "respecte la présomption d'innocence".

Une plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui et provocation au suicide". Une première plainte avait été déposée en 2009 contre un prêtre lyonnais. Le plaignant dit avoir, à cette occasion, rencontré Philippe Barbarin, qui "s'[est abrité] derrière la prescription pénale" des faits. "Il n'a rien fait pour protéger les autres enfants, il (…) a laissé [le prêtre] en place, au même endroit", dénonce-t-il.

Le cardinal Barbarin "manifeste sa profonde incompréhension". "Il est évident qu’en aucun cas il n’a ni mis en danger la vie d’autrui, ni encouragé quiconque à se suicider", explique le communiqué du diocèse de Lyon.

Une nouvelle affaire après celle du père Bernard Preynat. Ce prêtre a été mis en examen fin janvier pour des agressions sexuelles sur de jeunes scouts lyonnais entre 1986 et 1991. Il est resté en activité jusqu'au 31 août 2015, après avoir été relevé de ses fonctions par le diocèse.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#PEDOPHILIE

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PEDOPHILIE

22h36 : L'opération de police toujours en cours à Bruxelles, c'est l'info principale de la journée. Dans le reste de l'actualité, voici trois contenus de francetv info à ne pas rater aujourd'hui :

• Le prêtre Bernard Preynat a été mis en examen pour avoir agressé sexuellement de jeunes scouts. Ses victimes accusent l'Eglise catholique et notamment le cardinal Barbarin de ne pas avoir dénoncé ces faits. Si vous n'avez pas suivi ce dossier, Anne Brigaudeau récapitule cette histoire douloureuse.

Lors de la présentation du nouveau texte de la loi Travail aux partenaires sociaux, hier, Manuel Valls a annoncé l'extension de la garantie jeunes, dispositif d'accompagnement vers l'emploi lancé en 2013 par le gouvernement. Elise Lambert explique en quoi consiste exactement ce dispositif en répondant à quatre questions.

Après l'Algérie et le Mali, le groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique étend son champ d'action au sud du Sahel et désormais en Côte d'Ivoire. visualisez sa progression depuis 2007 grâce à une carte de Nicolas Enault.

20h09 : Voici un nouveau point sur les informations principales de ce début de soirée :

• Quatre policiers ont été blessés et un suspect est mort lors d'une opération de police de grande envergure à Forest, une commune de Bruxelles. Francetv info résume ce que l'on sait de cette opération qui a commencé en début après-midi.

"Jamais je n'ai couvert le moindre acte de pédophilie", assure le cardinal de Lyon, Philippe Barbarin, visé par une nouvelle plainte dans l'affaire de pédophilie qui secoue l'Eglise catholique. "Le cardinal Barbarin devrait se mettre en retrait", lui répond Bertrand Virieux, l'un des porte-parole de l'association de victimes du père Bernard Preynat.


• Manuel Valls annonce que le référendum sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes aura lieu en juin et concernera uniquement les électeurs de Loire-Atlantique.

18h08 : En ce début de soirée, voici un nouveau point sur l'actualité :

Au moins trois policiers ont été blessés lors d'une perquisition franco-belge à Forest. Selon Le Soir, deux hommes en fuite ont été repérés dans un appartement et dans un terrain vague. Suivez notre direct.

"Jamais je n'ai couvert le moindre acte de pédophilie", assure le cardinal de Lyon, Philippe Barbarin, visé par une nouvelle plainte dans l'affaire de pédophilie qui secoue l'Eglise catholique.

• Au lendemain de la présentation du nouveau projet de loi Travail, Emmanuel Macron espère que le débat parlementaire "permettra de réintroduire des dispositions" supprimées par Manuel Valls.

• Manuel Valls annonce que le référendum sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes aura lieu en juin et concernera uniquement les électeurs de Loire-Atlantique.

17h43 : "Pour nous, la peine est définitive. Il n'y a pas de prescription pour un enfant qui a été abusé."

Après les nouvelles dénégations du cardinal Barbarin dans le scandale de pédophilie qui touche le diocèse de Lyon, un représentant de l'association de victimes du père Bernard Preynat explique à francetv info qu'il réclame toujours la mise en retrait du prélat.

17h39 : Le Vatican apporte son soutien au cardinal Barbarin. "Eu égard à son sens de la responsabilité, on doit manifester estime et respect envers le cardinal Barbarin", indique un porte-parole de la papauté, invitant à "attendre le résultat" de l'enquête ouverte par la justice française.

14h39 : @anonyme : Oui, le pape peut écarter les religieux sous ses ordres, et cela s'est déjà vu, notamment en 2014. Un évêque paraguayen soupçonné de malversations financières avait alors été relevé de ses fonctions par le pape François, selon le site de La Croix.

14h36 : Est-ce que le Pape peut retirer sa charge à un cardinal ? Merci.

14h31 : "Je trouve que, là, on touche au pathétique."

Après la conférence de presse du cardinal Barbarin, l'association des victimes d'un prêtre soupçonné de pédophilie à Lyon affirme que l'archevêque doit "passer le flambeau à quelqu'un qui sache entendre les victimes et comprendre la problématique majeure de la pédophilie dans l'Eglise".

14h00 : Il est 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

"Jamais je n'ai couvert le moindre acte de pédophilie", assure le cardinal de Lyon, Philippe Barbarin, visé par une nouvelle plainte dans l'affaire de pédophilie qui secoue l'Eglise catholique.

• Une voiture a explosé avec son chauffeur à bord, ce matin, à Berlin. "Nous partons du principe qu'il s'agit d'un homicide", et non d'un attentat terroriste, indique le parquet.

• Le retrait de la majeure partie du contingent militaire russe a débuté, avec le départ d'un premier groupe d'avions de chasse depuis la base de Hmeymim, dans la province de Lattaquié.

• Manuel Valls annonce que le référendum sur l'aéroport, Notre-Dame-des-Landes aura lieu en juin et concernera uniquement les électeurs de Loire-Atlantique.

13h46 : "Sauf preuve du contraire, le Premier ministre n'est pas le chef de l'Eglise [catholique] française, n'est pas le pape non plus, donc laissons la justice faire son travail avec sérénité."

Christian Jacob appelle Manuel Valls "à avoir davantage de sérénité", après que le Premier ministre a demandé au cardinal Barbarin de "prendre ses responsabilités" dans l'affaire des prêtres pédophiles à Lyon.