Affaire de prêtre pédophile à Lyon : perquisition à l'évêché de Barbarin mercredi matin

"Le cardinal Philippe Barbarin a exprimé à de nombreuses reprises sa volonté de coopérer en toute transparence avec la justice : il se tient à sa disposition avec confiance", a commenté le diocèse.

Le cardinal barbarin lors d'une conférence de presse à Lyon (Rhône), le 15 mars 2016.
Le cardinal barbarin lors d'une conférence de presse à Lyon (Rhône), le 15 mars 2016. (ERIC CABANIS / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'enquête se poursuit sur les scandales pédophiles qui frappent l'Eglise catholique française. Selon une source proche de dossier, une perquisition a eu lieu mercredi 30 mars dans les locaux de l'évêché à Lyon. Elle s'inscrit dans le cadre d'une enquête ouverte pour non-dénonciation d'agressions sexuelles à l'encontre de responsables du diocèse, dont le cardinal Barbarin.

Barbarin veut "coopérer en toute transparence avec la justice"

Cette enquête a été ouverte parallèlement à la mise en examen, fin janvier, d'un prêtre soupçonné de pédophilie. "Le cardinal Philippe Barbarin a exprimé à de nombreuses reprises sa volonté de coopérer en toute transparence avec la justice : il se tient à sa disposition avec confiance", a commenté le diocèse dans un communiqué.

Le cardinal Philippe Barbarin a demandé "personnellement pardon" aux victimes de prêtres pédophiles, lors de la messe chrismale traditionnellement organisée avant Pâques, le 23 mars à Lyon.