VIDEO. Draw my news : les "miracles" de Mère Teresa en question

Le pape François célèbre dimanche la messe de canonisation qui fera sainte la religieuse des plus déshérites, dix-neuf ans après sa mort.

Voir la vidéo
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Sur la façade de la basilique Saint-Pierre, un portrait géant de Mère Teresa attend les 100 000 fidèles venus assister dimanche 4 septembre à la messe de canonisation, célébrée par le pape François, qui fera sainte Mère Teresa, dix-neuf ans après sa mort. Le rituel catholique de la canonisation nécessite deux miracles attribués au futur saint. Morte en 1997, la religieuse des plus déshérités est créditée par l'Église catholique pour la guérison des cancers d'une Indienne en 1998 et d'un Brésilien en 2008. Mais ces miracles en sont-ils vraiment ?

Scepticisme des médecins

Près de vingt ans après, l'Indienne Monica Besra décrit encore cette "lumière aveuglante" jaillissant d'une photo de l'icône des mouroirs de Calcutta, et qui a selon elle guéri son cancer. Mais le récit de Monica Besra laisse plus d'un sceptique et son interprétation des faits est largement contestée. Des médecins l'ayant soignée ont déclaré qu'il n'y avait nul miracle et que sa tumeur, qui n'était qu'à un stade précoce de développement, avait simplement répondu au traitement médical.

Reste le témoignage de ce Brésilien qui a encore raconté vendredi devant la presse conviée au Vatican comment il s'était, selon lui, brusquement remis de tumeurs au cerveau en 2008 grâce aux prières répétées adressées à la religieuse. Dans son cas, le mystère demeure.

Un portrait de mère Teresa à Mumbai (Inde), le 3 septembre 2016.
Un portrait de mère Teresa à Mumbai (Inde), le 3 septembre 2016. (INDRANIL MUKHERJEE / AFP)