Corse : le questionnaire polémique sur la diversité jugé contraire à la laïcité

Les élèves de Corse n'auront pas à remplir un questionnaire sur leurs pratiques religieuses et culturelles. L'idée venait de l'Assemblée de Corse, mais le projet a heurté beaucoup d'enseignants et de parents d'élèves, et fait réagir le rectorat. Ce type de projet est contraire à la loi sur la laïcité.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Interroger des écoliers et des lycéens sur leur religion, est-ce possible ? C'était le projet de l'Assemblée corse, qui a récemment commandé une enquête de 70 questions, parmi lesquelles : "Est-ce que tu crois en Allah/Dieu/Yahvé ?" Ou encore : "Dans la vie de tous les jours, portes-tu une croix/une kippa/une médaille/un voile ?"

"Lutter contre la discrimination"

Le but selon le président nationaliste de l'Assemblée de l'île : dresser un état des lieux de la diversité corse, pour lutter contre la discrimination et le communautarisme. Mais le recteur s'interroge sur la légalité du questionnaire. Par précaution, il a refusé de le valider. Face à la polémique, le recteur et les chercheurs de l'université à l'origine du questionnaire se sont rencontrés ce lundi 20 mars au matin. Le texte a finalement été suspendu; il ne finira pas sur la table des écoliers.

Le JT
Les autres sujets du JT
diversité religion corse
diversité religion corse (France 3)