À Rouen, les collégiens redécouvrent les valeurs de la République

Après les attentats de janvier 2015, les hommages n'avaient pas été toujours respectés, notamment dans certains établissements scolaires. L'Éducation nationale a donc renforcé les cours d'éducation morale et civique.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

C'est un collège comme beaucoup d'autres dans la banlieue de Rouen (Seine-Maritime). Depuis les attentats de janvier 2015, les élèves ont trois heures hebdomadaires d'éducation civique et morale. Égalité, fraternité, tolérance... l'enseignement des valeurs de la République est renforcé depuis les attentats. L'occasion de débattre sur les discriminations. "J'ai compris que ça ne servait à rien d'insulter les gens, parce qu'on est tous différents. Si on était tous pareils, on ne pourrait pas se distinguer des autres", exprime Sofiane, 12 ans.

Expliquer la laïcité

Les élèves apprennent à bien vivre ensemble, grâce à des jeux de rôles, ou en évoquant leur vie quotidienne. Il faut donc aborder des notions complexes, dès la sixième. La tâche difficile des deux professeurs d'histoire-géographie. "La laïcité, pour un élève de 5e, ça ne veut rien dire. Mais il faut lui montrer qu'aujourd'hui s'il peut pratiquer sa religion, s'il peut avoir une croyance ou pas, c'est grâce à la laïcité", défend ainsi Babou Biteye. Les nouveaux programmes sont encore à construire par les enseignants pour mieux accompagner leurs élèves dans leur rôle de citoyen.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des écoliers dans une salle de classe d'une école française, le 10 octobre 2014.
Des écoliers dans une salle de classe d'une école française, le 10 octobre 2014. (GODONG / BSIP /AFP)