18 heures et 27 minutes. Autant de temps pendant lequel les musulmans de France vont devoir jeûner en ce début de ramadan. Le Fejr, la prière censée sonner l'heure du jeûne est prévue à 3h34 ce dimanche, selon le calendrier de la Grande mosquée de Paris. Le Maghreb - la prière qui rompt la diète - est fixé à 22h01. 

Pendant le ramadan, les musulmans doivent observer une période d'abstinence quotidienne : pas de nourriture, pas d'eau, pas de relations sexuelles, pas de cigarettes pour les fumeurs... Et ce, depuis l'aube jusqu'à la tombée de la nuit. Mais, en cette période, les jours sont les plus longs et les plus chauds de l'année. Francetv info répertorie quelques conseils pour jeûner 18 heures sans mettre sa vie en danger. 

1Le matin, se lever pour manger, même si c'est très tôt

3h34. Ça fait tôt. Il est pourtant important de mettre son réveil pour casser la croûte. "Le repas du petit matin est très important car il va apporter toute l'énergie nécessaire pour ces longues journées. C'est l'astuce pour éviter les coups de fatigue", rappelle Christina Bortuzzo, médecin généraliste au centre de santé de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Les jeûneurs devront surtout manger des sucres lents : "de la semoule, des vermicelles, du boulgour, parce qu'ils sont plus longs à digérer". Le médecin conseille aussi de consommer de la viande et du fromage pendant ce premier repas de la journée. Pas de petit déj' sur le pouce donc.

2Le midi, faire la sieste

Le rythme de l'organisme est perturbé puisqu'il faut manger la nuit. L'idéal est de faire une sieste à la mi-journée pour pouvoir compenser la perte de sommeil nocturne. "Une autre solution consiste à faire la sieste en sortant du travail, comme en Espagne", conseille le médecin. Elle rappelle cependant qu'il ne faut pas complètement se dérégler en dormant toute la journée. Il est aussi important de limiter ses activités physiques. Même pour les sportifs. Pour les personnes qui ont un emploi très physique, "le mieux est de poser des vacances ou de reporter ses jours de jeûne en les rattrapant avant le prochain ramadan".

3L'après-midi, aller au cinéma (ou à l'ombre)

Le généraliste conseille d'éviter au maximum le soleil. S'il fait très chaud dans les pays musulmans (comme au Maghreb ou dans le Golfe), les journées y sont aussi beaucoup plus courtes qu'en France. "Il faut rester le plus possible dans des pièces fraîches, à l'ombre. En cas de forte chaleur, aller dans des lieux climatisés. C'est l'occasion d'aller au cinéma." 

En ces jours d'été, le risque principal est la déshydratation. "Il faut impérativement boire 1,5 l d'eau par jour minimum, rappelle le médecin. Bien s'hydrater le soir dès la rupture du jeûne, en buvant régulièrement des petites gorgées jusqu'au petit matin". N'hésitez pas à abuser des soupes, potages et autres bouillons

4Le soir, ne pas se ruer sur la nourriture

Après avoir eu faim toute la journée, le réflexe serait de sauter sur le buffet une fois le jeûne rompu. C'est un écueil à éviter. "Le premier repas du soir doit commencer par une boisson, comporter des sucres rapides pour apporter rapidement de l'énergie et rebooster l'organisme qui a souffert du jeûne de la journée, mais ne pas être lourd pour autant", explique le médecin. Les dattes et autres fruits sont une bonne solution. Idéalement, ce repas est suivi deux à trois heures plus tard d'une collation plus légère comprenant "une soupe, une viande blanche ou du poisson et un légume". Le plat ne doit pas être trop copieux parce qu'il n'est pas suivi d'activité physique et, surtout, pour pouvoir ressentir la sensation de faim au petit matin.

5 De manière générale, faire attention aux sucreries 

Pour les musulmans, la rupture du jeûne est synonyme de fête. Le repas s'accompagne donc de nombreuses pâtisseries, au miel ou à la pâte d'amandes. Mais il ne faut pas en abuser. Les sucres rapides se diffusent rapidement dans l'organisme. Ils donnent un coup de fouet, mais ne tiennent absolument pas au corps et risquent de faire prendre des kilos en trop, explique le docteur Bortuzzo, qui constate chaque année des troubles digestifs gastriques et intestinaux pendant le ramadan. "Faire le ramadan ne veut pas dire qu'il ne faut pas manger équilibré, bien au contraire. C'est la clef pour rester en forme".