Refusée comme bénévole aux Restos du cœur car elle est voilée

Les Restos du coeur ont refusé en septembre l'aide d'une bénévole qui portait le voile. Ils lui demandaient de le retirer pour pouvoir apporter son aide, ce qu'elle a refusé de faire. Sur France Info, la jeune femme témoigne. Les Restos du Coeur expliquent de leur côté que cette règle "ne s'applique évidemment pas aux bénéficiaires". 

(Maxppp)
avatar
Valérie XandryRadio France

Mis à jour le
publié le

Elle s'appelle Sabah. Elle a 20 ans et cette étudiante préside l'antenne du Mans de l'association "Coexister" qui regroupe des jeunes de différentes confessions. Mais quand elle a demandé à être bénévole aux Restos du coeur, l'association caritative lui a refusé car elle portait le voile.

Ça se passe en septembre. Sabah et une dizaine d'autres membres de "Coexister" se rendent aux Restos du coeur pour aider à emballer des cadeaux dans un centre commercial. Les Restos du coeur acceptent à la condition que la jeune fille retire son voile. Une demande que Sabah ne comprend pas : "Pourquoi on n'irait pas voir une personne voilée, une personne avec la kippa ou une personne avec la croix pour nous aider ou nous apporter quelque chose de positif dans notre vie ? "

Les réseaux sociaux enflammés

Les réseaux sociaux se sont emparés de cet événement et la polémique a enflé ces dernières semaines. Le bureau national de l'association "Coexister" a diffusé vendredi un communiqué sur leur page Facebook intitulé : "Restos du coeur ou Restos des peurs ? " L'association demande aux responsables des Restos du coeur de "condamner clairement ces actes de discrimination. "

Interrogée par le journal Le Monde, l'association des Restos du coeur met en avant la charte du bénévole qui demande "une indépendance complète à l'égard du politique et du religieux. " Elle indique cependant que cette règle "ne s'applique évidemment pas aux bénéficaires. "