Réforme de l'examen du code de la route : un délai supplémentaire

Les auto-écoles ont obtenu ce lundi un léger report de la réforme de l'examen du code de la route, a appris France Info. Celle-ci ne s'appliquera pas le 18 avril mais en mai, soit un délai de deux semaines.

(Les auto-écoles s'étaient déjà mobilisées il y a un an pour contester la réforme du permis alors en examen © maxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Le CNPA, Conseil national des professions de l'automobile, ont réclamé ce lundi un report de la nouvelle épreuve du code de la route qui devait entrer en vigueur le 18 avril. Et ils ont été entendus. Après avoir reçu une délégation, le ministère de l'Intérieur a accepté de reporter l'entrée en vigueur de la réforme de l'examen du permis de conduire de quinze jours. 

A LIRE AUSSI ►►►Les raisons de la colère des auto-écoles

A Paris et en région parisienne, cinq points de ralliement étaient prévus : porte de Clignancourt, porte de Bagnolet, porte d'Ivry, porte d'Orléans et porte d'Auteuil. Des cortèges devaient défiler sur le périphérique en direction de l'échangeur d'Issy-les-Moulineaux, avant de rejoindre l'Ecole Militaire (7ème arrondissement) via les quais rive gauche. A la mi-journée, près d'un millier de voitures étaient rassemblées sur le Champ-de-Mars. "Oui à l'évolution, non à la précipitation" pouvait-on entendre parmi les slogans visant les changements.

En début de matinée lundi, la mobilisation était plus visible en Rhône-Alpes. La circulation était très difficile lundi vers 9 heures autour de Lyon en raison d'opérations-escargots, selon le PC mobilité de Radio France. 

Un report d'application réclamé

La réforme du code de la route prévoit d'introduire de nouvelles questions, notamment sous la forme de vidéos. En tout, 1.000 questions nouvelles, pour mieux garantir la sécurité des futurs conducteurs. Selon Alain Martin, secrétaire national du CNPA, la réforme était nécessaire, mais "son application pose problème" . "L'application mi-avril, c'est beaucoup trop tôt" explique-t-il "alors que nous ne connaissons pas le contenu"

"Nous n'avons pas été associés à ce nouvel examen" : Alain Martin, secrétaire national du Conseil national des professions de l'automobile (CNPA)
--'--
--'--