Prostitution : les clients sanctionnés

Le débat reste vif après l'adoption ce mercredi  6 avril de la loi renforçant la lutte contre la prostitution. Principale mesure emblématique : le client sera sanctionné.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Les allées du Bois de Boulogne sont un haut lieu de la prostitution parisienne. Un commerce qui se fait au grand jour et qui demain pourrait bien changer. Avec la loi votée ce mercredi, les clients risquent désormais une amende 1 500 euros, au grand dam des travailleuses du sexe. Cet après-midi à Paris, des prostitués ont dénoncé dans la rue les sanctions prévues. On compte actuellement entre 30 et 40 000 prostitués en France.

"Davantage de précarisation"

Avec cette loi, beaucoup d'entre elles craignent pour leur profession. "On est contre la pénalisation du client parce que celle-ci va entraîner plus de précarisation donc plus de clandestinité, de violences et d'exploitation", estime Morgane Merteuil, porte-parole du Strass. Non loin de là, les défenseurs de la loi ont rappelé la nécessité de sanctionner les clients. "Le crime est celui d'acheter un corps", déclare Olivier Manceron, responsable du mouvement FDFA. La France est le 5e pays européen à faire le choix de la pénalisation du client.

Le JT
Les autres sujets du JT