Prisons surpeuplées : la colère des surveillants de prison

La colère des surveillants de prison ne faiblit pas. Les gardiens de la maison d'arrêt de Villepinte (Seine-Saint-Denis) ont manifesté ce jeudi 13 avril. En cause: la surpopulation carcérale.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Lundi 10 avril, des centaines de surveillants bloquent la maison d'arrêt de Fleury-Merogis (Essonne), la mobilisation tourne à l'affrontement avec les forces de l'ordre. Ce jeudi 13 avril, ils crient leur ras-le-bol devant la prison de Villepinte (Seine-Saint-Denis). Depuis plusieurs jours, la grogne gagne les prisons de France.

De nouvelles actions prévues

En cette période électorale, les surveillants veulent alerter les candidats sur la surpopulation carcérale et dénoncer les agressions à répétition dont ils sont victimes. Au dernier recensement, la France compte 69 430 détenus pour 58 664 places. Le taux d'occupation de Villepinte a atteint le record de 201% il y a quelques semaines. Les surveillants ont déjà prévu de nouvelles actions mais la crise reste difficile à gérer. D'autant que le directeur de l'administration pénitencière a démissionné cette semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
La prison de Villepinte, en Seine-Saint-Denis, le 22 mars 2017.
La prison de Villepinte, en Seine-Saint-Denis, le 22 mars 2017. (MAXPPP)