Polygamie : 20.000 familles en France ?

L’affaire du niqab au volant a pris un tour politique. Alors que Brice Hortefeux envisage de déchoir le mari de sa nationalité française, la sociologue Isabelle Gillette-Faye évalue sur France Info à environ 20.000 le nombre familles polygames en France. Et une députée UMP demande un recensement, département par département…

(Radio France © France Info)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

Depuis la loi de 1993, "la polygamie est interdite en France, quelle que soit l’origine de la personne", rappelle la sociologue Isabelle Gillette-Faye, directrice du Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles.
_ Pourtant, il y aurait, selon les sociologues et spécialistes de ces questions, quelque 20.000 familles polygames sur le sol français.

La polygamie est aujourd’hui reconnue et pratiquée dans environ 50 pays, rappelle la Commission nationale consultative des droits de l’homme dans un rapport sur la polygamie en France (lire le PDF ci-dessous).
_ Contrairement aux idées reçues, les premières familles concernées ne sont pas les populations d’origine arabe, mais les familles d’Afrique sub-saharienne : environ 80% des familles polygames en France seraient maliennes, bénéficiant de la politique du regroupement familial dans les années 1970, puis 1990.

Pour autant, comme l’islam se caractérise par des courants de pensée différents, des analyses différentes des textes sacrés, "certains courants plus fondamentalistes considèrent que c’est le droit, voire le devoir, de chaque musulman d’avoir plusieurs épouses", explique la sociologue Isabelle Gillette-Faye.

Prestations sociales

Au-delà de la transgression de la loi sur ce point précis, il n’est pas rare que la polygamie se double d’abus en matière de prestations sociales. Car, comme la loi interdit cette pratique, les épouses d’hommes polygames sont parfois déclarées comme femmes seules vivant avec enfants. La famille polygame bénéficie ainsi de l'addition des différentes prestations.

C’est pour cette raison que la députée UMP Chantal Brunel souhaite que le gouvernement "demande aux caisses d’allocations familiales de faire un état des lieux des familles polygames, département par département". Il s’agit, selon l’ancienne porte-parole de l’UMP, de "permettre une analyse des prestations versées (allocations familiales, allocations parent isolé, ndlr) et d’éviter d’éventuels abus".

Gilles Halais, avec agences

Oeuvres liées

{% document %}