Nucléaire : 500 manifestants à Bure contre le projet d'enfouissement des déchets

Plus de 500 personnes ont manifesté à Bure (Meuse) samedi contre le projet d'enfouissement des déchets radioactifs. 

Les manifestants se sont rejoints à Bure (Meuse). 
Les manifestants se sont rejoints à Bure (Meuse).  (MAGALI FICHTER / RADIO FRANCE)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Un peu plus de 500 personnes ont manifesté samedi 18 février à Bure, dans la Meuse, contre le projet Cigéo d'enfouissement de déchets radioactifs, rapporte France Bleu Sud Lorraine

Parmi les manifestants, des militants anti-nucléaire, quelques habitants et des opposants venus de toute la France, notamment un bus arrivé de Notre Dame des Landes.

Deux manifestants blessés

Les opposants ont marché vers le laboratoire de l'Andra, l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs, lourdement protégé par plusieurs camions de gendarmes mobiles. Des affrontements ont eu lieu en fin d'après-midi entre manifestants et forces de l'ordre.

La préfecture de la Meuse a indiqué que des dégradations avaient été constatées sur le site, notamment sur des clôtures, et que l'Agence allait porter plainte. Les opposants ont quant à eux déclaré deux blessés.

Batailles judiciaires

Le rassemblement a eu lieu dans le bois Lejuc, forêt devenue le symbole de la mobilisation des anti-nucléaires. C'est sur ce site que l'Andra veut construire les cheminées d'aération de galeries souterraines du projet d'enfouissement des déchets radioactifs.

Les anti-nucléaires occupent ce bois depuis plusieurs mois. Le Tribunal administratif de Nancy doit se prononcer jeudi 22 février sur une éventuelle expulsion. D'autres batailles devant la justice les attendent : le 28 février, le même tribunal doit se prononcer sur la légalité de la cession du bois Lejuc à l'Andra.