Le groupe Toshiba plombé par ses activités dans le nucléaire

Le groupe japonais Toshiba a annoncé mardi un risque de dépréciation de plusieurs milliards de dollars liée à une acquisition dans le nucléaire aux États-Unis.

Le siège de Toshiba, à Tokyo, le 27 décembre 2016
Le siège de Toshiba, à Tokyo, le 27 décembre 2016 (KAZUHIRO NOGI / AFP)
Frédéric CharlesRadio France

Mis à jour le
publié le

Confirmant d'insistantes rumeurs, Toshiba a annoncé mardi 27 décembre s'attendre à enregistrer pour 2016-2017 une dépréciation d'actifs de plusieurs milliards de dollars sur son activité nucléaire aux États-Unis. La nouvelle a fait dévisser l'action en Bourse du groupe japonais de 12%, clôturant à 392 yens.

Le redressement du groupe mis à mal

Cette perte programmée est liée à l'achat en 2015 de Stone & Webster (S&W), une société spécialisée dans la décontamination, le démantèlement et l'assainissement des sites nucléaires, par une filiale américaine de Toshiba, Westinghouse. Le directeur général du groupe japonais, Satoshi Tsunakawa, a admis que la valeur comptable du rachat, dont le montant n'avait pas été dévoilé à l'époque, allait devoir être révisée à la baisse. Le montant final des pertes n'a pas été communiqué.

Selon le journal économique Nikkei, Toshiba pourrait enregistrer une charge exceptionnelle de 4,3 milliards de dollars. En avril, le groupe avait déjà annoncé une dépréciation d'actifs de 2,3 milliards de dollars pour sa filiale nucléaire sur l'année 2015-2016. Ce nouveau coup dur vient compromettre le redressement de Toshiba, mis à mal par la découverte en 2015 d'un scandale de maquillage de ses comptes