Nucléaire - Bure : nouvelle mobilisation contre le centre d’enfouissement

Les opposants au projet de centre d'enfouissement des déchets nucléaires français à Bure, dans la Meuse, appellent à la mobilisation ce dimanche à 11 heures, d'après les informations de France Bleu Sud Lorraine.

(Le bois à Mandres-en-Barrois est occupé par des opposants au projet qui s'insurgent contre le défrichement de cette zone par l'Agence nationale de gestion des déchets radioactifs © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

Les opposants appellent chacun à venir muni de pelles et de pioches pour redonner au bois Lejuc son aspect originel. Depuis le début de l'été, ce bois à Mandres-en-Barrois, près de Bure dans la Meuse, est occupé par des opposants au projet qui s'insurgent contre le défrichement de cette zone par l'Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (Andra), qui prévoit d'y construire plusieurs bâtiments.

A LIRE AUSSI ►►►Bure dans la Meuse : l'autre ZAD ?

Le 7 juillet dernier, ces militants s'étaient fait déloger par les forces de l'ordre, qui avaient fait usage de gaz lacrymogènes, et les travaux de l'Andra avaient commencé.

Mais le 1er août, le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc a suspendu les travaux estimant qu'ils nécessitaient une autorisation de la préfecture, que l'Andra n'a pas demandée. Elle a par ailleurs ordonné la remise en état des lieux - environ 8 hectares, en attendant que l'Andra demande son autorisation.

Les opposants au Centre industriel de stockage géologique (Cigéo) ont accueilli cette décision comme une grande victoire et se mobilisent donc à nouveau sur les lieux qu'ils ont dû évacuer il y a un mois.

Objet de contestation depuis près de 20 ans, le projet Cigéo doit accueillir les déchets français les plus radioactifs, ainsi que ceux ayant la durée de vie la plus longue, à 500 mètres sous terre.