Nouveaux fusils de la Bac : "L'arme a fait ses preuves" selon le ministère de l’Intérieur

C'est la nouvelle arme antiterroriste qui équipe depuis lundi dernier les forces de la BAC (Brigade anti-criminalité). Une arme critiquée par le journal Le Point pour son manque de précision lorsqu'elle tire en rafale. Mais selon le ministère de l’Intérieur, l'arme en question est fiable.

(Le HK G36, nouvelle arme de la BAC © RF / Olivier Boy)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Le ministère de l’Intérieur a démenti jeudi que les nouveaux fusils d’assaut livrés aux brigades anti-criminalité (BAC) soient défectueux. "La polémique concernerait éventuellement une utilisation d’une autre version de cette arme sur des théâtres d’opérations de guerre à l’étranger. Et ce ne sont pas du tout les conditions dans lesquelles cette arme est amenée à être utilisée par les Bac et les forces de police et de gendarmerie françaises" , a précisé à France Info le capitaine Thierry Pujol, du service d'achat pour la police et la gendarmerie.

"C’est une arme qui a fait ses preuves et qui fait vraiment l’unanimité"
— Capitaine Thierry Pujol, un responsable du service d'achat pour la police et la gendarmerie

Le fusil d’assaut HK G36 équipe les unités du Raid et du GIGN depuis quinze ans. Mais le journal Le Point expliquait il y a deux jours que cette arme avait été critiquée en Allemagne à cause de problèmes de précision lors du tir en rafales. Or, l’arme livrée en France a été réglée pour ne tirer qu’au coup par coup. "C’est une arme qui a fait ses preuves et qui fait vraiment l’unanimité" , a souligné Thierry Pujol. "Il est important que nous ayons une arme fiable, robuste, précise, et cette arme remplit toutes ces conditions. C'est d'ailleurs pour cette raison que nous l'avons sélectionnée. On ne peut en aucun cas se permettre le moindre doute en matière d'équipement des forces de police" a-t-il précisé.

"On ne peut pas se permettre le moindre doute en matière d'équipement des forces de police", Thierry Pujol
--'--
--'--

Même son de cloche du côté des syndicats de police, à l’image de Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat des officiers de police Synergie. Selon lui, le HK G 36 était attendu : "Tout le monde est ravi de cette arme qui allie à la fois efficacité, maniabilité et sécurité".