Marseille : coups de feu à la Castellane, le quartier bouclé

Les 7.000 habitants du quartier de la Castellane dans le nord de Marseille, étaient confinés lundi matin après des coups de feu. Une patrouille de police aurait essuyé ce matin des tirs à l'arme automatique, selon le directeur de la sûreté urbaine. Un collège est confiné et une crèche a été évacuée. Les habitants sont invités à rester chez eux.

(Le quartier de la Castellane dans le nord de Marseille a été bouclé lundi matin suite à des coups de feu. Photo d'illustration © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Alertée par des voisins qui parlent de coups de feu tirés en rafale dans le quartier de la Castellane, autour de la tour K, à Marseille, une première voiture de police arrive et se fait aussi tirer dessus. Les policiers n’auraient pas été blessés. Immédiatement, les forces de l’ordre ont bouclé le quartier. Les enfants d’une crèche et d’un collège ont été confinés à l’intérieur de leurs établissements.

L'opération de police en cours est dirigée par Pierre-Marie Bourniquel, le directeur départemental de la sécurité. Il était dans une des trois voitures de police prises pour cible. "Nous avons été 'rafalés' à notre arrivée sur place", a-t-il déclaré.

L'hypothèse du réglement de comptes

On ne sait pas dans l'immédiat qui était à l'origine de ces tirs. Des témoins parlent de plusieurs groupes, de tirs à la Kalachnikov, rapporte Olivier Martocq, journaliste de France info, qui se trouve à l’intérieur de la Castellane. Il pourrait s'agir d'un réglement de compte dans le contexte d'affrontements entre bandes rivales. C'est très tendu depuis des mois, depuis qu'en 2013 la police judiciaire de Marseille a fait tomber un très gros réseau. A l'époque, en perquisitions, les policiers avaient effectué une saisie record de 1.300.000 euros.

Pour Jean-Marie Allemand, du syndicat de police Alliance, il faut "assainir " les cités impliquées dans des trafics de drogue les unes après les autres et "remettre de la vie dans ces secteurs, avec des commerces, des banques, des concierges dans chaque bloc d'immeubles".

Cette fusillade intervient alors que Manuel Valls doit entamer cet après-midi un déplacement d'une journée à Marseille. Le Premier ministre a prévu d'y saluer les "excellents" résultats depuis deux ans et demi en terme de lutte contre la délinquance et promettre des moyens supplémentaires, notamment pour l'école.

L'opération de police s'est terminée en milieu d'après-midi.