Malgré les incidents qui ont émaillé le rassemblement des opposants à l'ouverture du mariage aux couples homosexuels, les manifestants ne sont pas découragés. Des équipes de France 2 ont suivi des groupes de manifestants venus de la banlieue de Rennes (Ille-et-Vilaine) et de Strasbourg (Bas-Rhin), qui ont le sentiment que la mobilisation était au rendez-vous. Ils restent déterminés et demandent toujours un référendum au gouvernement.

"M. Hollande a les chiffres sur la table, il voit bien ce qui se passe. La France profonde était là et ne transigera pas, on continuera", lance une femme venue de Strasbourg. "Tant qu'il y aura un bout d'espoir, d'espérance, on ira jusqu'au bout, il n'y a pas photo", ajoute une autre. "Les gens qui arrivent à mobiliser pour une même cause 1,4 million de personnes, je crois que ce n'est pas un fiasco", estime un homme originaire de la banlieue rennaise.

Des personnes réunies lors du rassemblement contre l'ouverture du mariage aux couples homosexuels, à Paris, le 24 mars 2013.
Des personnes réunies lors du rassemblement contre l'ouverture du mariage aux couples homosexuels, à Paris, le 24 mars 2013. ( MAXPPP)