Une association LGBT refuse un don de Frigide Barjot

Le Refuge, qui aide des jeunes homosexuels chassés de chez eux, ne veut pas de l'argent promis par l'égérie des opposants au mariage pour tous. 

Frigide Barjot, porte-parole du collectif La Manif pour tous, le 15 avril 2013 à Paris.
Frigide Barjot, porte-parole du collectif La Manif pour tous, le 15 avril 2013 à Paris. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le Refuge ne veut pas de l'argent de Frigide Barjot. L'association qui vient en aide aux jeunes homosexuels rejetés par leur famille a fait savoir, mardi 16 avril, qu'elle n'accepterait pas de dons provenant de l'égérie des opposants au mariage pour tous.

Sur le plateau de La Chaîne parlementaire lundi soir, Frigide Barjot avait promis qu'elle ferait un don à l'association, se défendant d'être homophobe. "Maintenant, moi personnellement, je deviens donatrice pour le Refuge. J'ai mis trop de temps avant de le faire et j'espère que beaucoup de gens de la Manif pour tous vont le faire aussi", avait déclaré la porte-parole de ce collectif. 

"On ne joue pas avec la générosité"

"Chaque don compte car les jeunes sont de plus en plus nombreux à demander soutien psychologique et asile à l'association, a répondu le Refuge. Pour autant, un don ne permet pas de s'acheter une conscience : rien n'efface la violence des slogans scandés dans la rue et des messages délivrés devant les médias", a expliqué l'association, pour qui  "les discours de Mme Barjot ont contribué ces dernières semaines au regain de propos et d'actes homophobes."

Selon elle, les déclarations de Frigide Barjot à l'encontre du mariage des homosexuels causent de grandes souffrances chez certains jeunes : "De nombreux adolescents nous ont appelés après les manifestations contre l'égalité des droits au mariage, parce que leurs parents étaient aux côtés de Mme Barjot pour refuser ce droit à leurs enfants et, trop souvent, leur refuser le droit d'être eux-mêmes, tout simplement." "Alors on ne joue pas avec les dons, on ne joue pas avec la générosité !", insiste l'association, qui refuse "d'être instrumentalisée".