L'Australie interdit le mariage homosexuel et annule ceux déjà célébrés

La Haute Cour de justice australienne a invalidé, jeudi, la loi autorisant le mariage homosexuel entrée en vigueur le 7 décembre dans le Territoire de Canberra, la capitale.

Deux homosexuels se tiennent la main lors d'une manifestation en faveur des droits LGBT, le 20 avril 2009 au Salvador.
Deux homosexuels se tiennent la main lors d'une manifestation en faveur des droits LGBT, le 20 avril 2009 au Salvador. (JOSE CABEZAS / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Déception pour 27 couples de jeunes mariés homosexuels, à Canberra (Australie). La Haute Cour australienne a annulé, jeudi 12 décembre, leurs unions, célébrées ces derniers jours dans la capitale du pays. Alors que l'assemblée législative du Territoire de Canberra avait autorisé localement le mariage des personnes de même sexe en octobre, les juges ont estimé que "l'autorisation légale du mariage homosexuel dépend du Parlement fédéral".

Inconstitutionnels, les mariages sont donc annulés par cette décision. "En moins d'une semaine, nous avons été mariés. Puis 'dé-mariés', du moins d'un point de vue légal", a déploré un couple devant le tribunal.

Samedi 7 décembre, jour de l'entrée en vigueur de la loi autorisant le mariage des homosexuels dans ce Territoire, plusieurs couples avaient scellé leur union dès les douze coups de minuit. Or cette loi "n'est pas valide", a décidé la Haute Cour à l'unanimité.

Un vif débat en Australie

Le gouvernement avait immédiatement saisi la justice pour annuler ces unions. Si la plus haute juridiction du pays avait avalisé la loi votée à Canberra, les autres Etats et Territoires du pays auraient pu eux aussi décider d'autoriser le mariage entre personnes de même sexe, une pression supplémentaire sur le Parlement, soulignent les analystes.

Le débat est vif en Australie. Le Premier ministre, Tony Abbott, à la tête d'un gouvernement conservateur, s'est prononcé contre l'autorisation du mariage gay. Sa propre sœur, homosexuelle, s'est fiancée et attend de pouvoir se marier. La plupart des Etats autorisent en revanche les unions civiles entre personnes du même sexe, qui accordent les mêmes droits que ceux conférés par le mariage.