Policiers : une profession toujours en colère

Plusieurs centaines de policiers ont manifesté hier soir, vendredi 4 novembre, dans plusieurs grandes villes, malgré les annonces du gouvernement.

Voir la vidéo
France 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans le cortège, des jeunes policiers sortis de l'école et leurs collègues avec 20 ans de métier, ici à Lyon (Rhône). Beaucoup refusent de parler, même de façon anonyme, par peur des sanctions et des représailles. Au niveau de la préfecture, les huées se sont multipliées avant une Marseillaise chantée à plusieurs reprises. Le mouvement de colère des policiers ne faiblit pas.

Organiser le mouvement

Parmi les revendications, une réforme de la légitime défense pour que les policiers aient les mêmes droits que les gendarmes. Mais hier soir, il y avait aussi des gendarmes avec les mêmes revendications ainsi que des pompiers. Pour organiser le mouvement, une association créée en 2012, le Clip (collectif libre et indépendant de la police), a été relancée pour manifester avec des porte-parole identifiés sous une même bannière. Cette association souhaite organiser une manifestation nationale à Lyon avec des délégations de toutes les régions.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Lors d\'une manifestation de policiers à Lyon (Rhône), le 4 novembre 2016.
Lors d'une manifestation de policiers à Lyon (Rhône), le 4 novembre 2016. (MAXPPP)