VIDEO. Malgré le plan du gouvernement, des policiers veulent continuer le mouvement

De l'argent, du matériel et une évolution des missions : le gouvernement est donc à la manoeuvre pour tenter d'apaiser le malaise des policiers 10 jours après le début du mouvement.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les annonces qui viennent d'être faites par le gouvernement calmeront-elles la colère des policiers ? Près d'un millier de policiers de terrain non syndiqués étaient présents à Paris. À Bordeaux ou à Nancy, beaucoup de monde dans les rangs, bien plus que lors des appels à manifester des syndicats.

250 millions d'euros pour les équipements

Le gouvernement promet des équipements : "Un effort supplémentaire est nécessaire aujourd'hui, en vue de poursuivre la modernisation de ces forces, en raison notamment d'un contexte de violence inédit", a expliqué Bernard Cazeneuve ce mercredi 26 octobre. 21 700 gilets par balles renforcés, 440 fusils mitrailleurs seront aussi distribués. La fin des gardes statiques devant les tribunaux ou préfectures a été également annoncée. Des tâches que les policiers ne veulent plus effectuer. En tout, une enveloppe de 250 millions d'euros a été distribuée.

Mais certains policiers de terrain ont déjà annoncé que c'était insuffisant et qu'ils souhaitaient poursuivre les actions dans les jours à venir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers manifestent à Paris, le 26 octobre 2016.
Des policiers manifestent à Paris, le 26 octobre 2016. (SIMON GUILLEMIN / HANS LUCAS / AFP)