Police : le ras-le-bol des forces de l’ordre

Des policiers sont rassemblés à Paris, mercredi 26 avril, pour manifester leur colère et rendre hommage à leur collègue abattu par un terroriste jeudi dernier.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En direct de la gare Montparnasse à Paris, d’où partira le cortège, mercredi 26 avril, le journaliste Frédéric Crotta détaille les revendications des policiers. "Un défilé en deux temps. De Montparnasse aux Invalides, les policiers vont exprimer leur colère, leur ras-le-bol et leurs revendications. Ce qu’ils veulent, c’est plus de moyens, plus d’effectifs et plus de respect pour leur profession. Ensuite, ils prendront la direction des Champs-Elysées, mais cette fois dans le silence le plus complet. Ils veulent rendre hommage à leur collègue abattu par un terroriste jeudi dernier".

Un salaire à la hauteur des risques

"C’est très difficile pour nous de perdre à nouveau un collègue, et nous aimerions vraiment qu’on nous donne les moyens de remplir nos tâches et de faire notre travail correctement", déplore une femme. "1 900 euros pour se faire lâchement tuer, assassiner sur les Champs-Elysées, c’est franchement indécent. Il faut que les gardiens de la paix soient mieux payés, à la hauteur des risques que nous prenons. On sait qu’il n’y aura jamais le risque zéro, mais soyons payés à la hauteur des risques", réclame Yves Lefebvre, syndicat Unité SGP Police.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers manifestent devant l\'Assemblée nationale, le 26 octobre 2016, à Paris, après l\'agression de quatre d\'entre eux à Viry-Châtillon (Essonne). 
Des policiers manifestent devant l'Assemblée nationale, le 26 octobre 2016, à Paris, après l'agression de quatre d'entre eux à Viry-Châtillon (Essonne).  (SIMON GUILLEMIN / HANS LUCAS / AFP)