Les policiers en colère sous les fenêtres du ministère de la Justice

7 500 personnes ont manifesté ce mercredi 14 octobre place Vendôme. Ils dénoncent ce qu'ils considèrent comme du "laxisme judiciaire".

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des milliers de policiers ont manifesté ce 14 octobre place Vendôme (Paris). Leur cible est clairement la justice. Sous les fenêtres de la garde des Sceaux, à l'appel des syndicats de police et de gendarmerie, ils sont plus de 7 000 à crier leur ras-le-bol des magistrats. Selon eux, ils sont trop laxistes avec les délinquants. "C'est toujours les mêmes délinquants qui sont libérés et ils recommencent et ils recommencent (...)", explique un manifestant. A l'origine de la grogne, la grave blessure d'un de leur collègue lors d'une fusillade, avec un détenu en permission. Le fonctionnaire de 36 ans est aujourd'hui entre la vie et la mort. Autre motif de colère, le manque de moyens, alors qu'ils se disent de plus en plus sollicités.

Des mesures d'ici quatre mois

Face à une telle mobilisation, la réponse du gouvernement a été immédiate. Manuel Valls a annoncé dix mesures ce mercredi. Parmi elles, la restriction des sorties pour les détenus en permission, le renforcement des escortes de sécurité par des agents pénitentiaires. Le gouvernement souhaite aussi simplifier les procédures pénales en réduisant les formalités administratives des policiers lors des gardes à vue. En attendant la mise en place de ces mesures d'ici quatre mois, les syndicats de police et de gendarmerie seront reçus la semaine prochaine par François Hollande.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers manifestent place Vendôme à Paris le 14 octobre 2015.
Des policiers manifestent place Vendôme à Paris le 14 octobre 2015. (CATHERINE FOURNIER / FRANCETV INFO)