Gestation pour autrui

La gestation pour autrui (GPA), méthode de procréation consistant à faire porter un enfant conçu in vitro par une mère porteuse, est interdite en France par la loi de bioéthique de 1994. Le législateur a en effet estimé que la GPA contrevenait au principe de l'indisponibilité du corps humain. Alors que la loi sur la famille est encore à l'étude, le gouvernement a annoncé qu'il s'opposerait à tout amendement concernant la gestation pour autrui. Un nouveau débat de société a vu le jour en ce qui concerne la reconnaissance des enfants nés d'une gestation pour autrui à l'étranger, d'autres pays ayant autorisé cette pratique.

12