Abaissé à 1,75%, le livret A reste avantageux

Le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, a annoncé une baisse de 0,5 point, mardi sur RTL.

Le taux du Livret A a déjà été baissé de 2,25% à 1,75% le 1er février 2013.
Le taux du Livret A a déjà été baissé de 2,25% à 1,75% le 1er février 2013. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Mauvaise nouvelle pour les titulaires des 61,6 millions de livrets A. Le taux du produit d'épargne préféré des Français sera bien abaissé au 1er février, passant de 2,25% à 1,75%. Le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, l'a confirmé mardi 15 janvier sur RTL. Concrètement, les livrets au plafond rapporteront 114 euros de moins par an qu'avec un taux de 2,25%, note Le Figaro. Pourtant, ce placement continue d'être avantageux pour les épargnants. Voici pourquoi. 

1Un "coup de pouce" par rapport à l'inflation

En ne baissant le taux du livret A que de 0,5 point, le gouvernement a "rajouté un coup de pouce de 0,25%", a indiqué le ministre. Pierre Moscovici joue un peu sur les mots, mais il est vrai que cette baisse ne reflète qu'en partie le ralentissement de l'inflation. Compte tenu de la formule de calcul, le taux de rémunération aurait normalement dû être abaissé à 1,5%. Mais le ministre est tombé d'accord avec le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, qui avait proposé de ramener à 1,75% le taux du livret A. "Il y a quand même un souci des Français par rapport à leur pouvoir d'achat", a justifié le ministre.

Voir la vidéo
Francetv info

2Un placement défiscalisé

Même en perdant 0,5 point, le livret A reste avantageux par rapport aux autres placements. Comme le rappelle Le Figaro, il reste "intéressant pour l'épargne de précaution" car "il est entièrement défiscalisé". Or, dans le même temps, la fiscalité des autres livrets bancaires a été alourdie. Ainsi, explique Le Monde, si certains affichent des taux plus élevés, "il faut y retrancher 15,5% de prélèvements sociaux, puis y appliquer son barème d'impôt sur le revenu". Le livret A à 1,75% reste donc attrayant, surtout pour les épargnants qui bloquent leur argent pendant un an.

3Un plafond relevé en janvier

C'était l'une des promesses de François Hollande : le doublement du plafond du livret A pour permettre de construire davantage de logements sociaux. Après deux hausses de 25%, en août et au début du mois de janvier, la somme maximale pouvant être déposée sur ce type de livret atteint désormais 22 900 euros.