La grotte Chauvet candidate au patrimoine mondial

La grotte Chauvet en Ardèche est présentée par la France pour être inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco dont le comité se réunit à partir de ce dimanche à Doha au Qatar.

(La grotte Chauvet compte plus de mille dessins © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

"Une expression remarquable de la première création artistique de l'homme " au paléolithique, il y a plus de 30.000 ans. C'est avec cette recommandation que les experts décrivent la grotte Chauvet, présentée par la France sur la liste des sites naturels et culturels qui sont susceptibles d'être classés au patrimoine mondial. Les experts de l'Unesco se sont prononcés en faveur de son inscription. Inscription qui sera validée ou non lors du vote du comité qui se réunit à partir de ce dimanche au Qatar.

Avec plus de 1.000 dessins représentant 14 espèces d'animaux dont des ours, des rhinocéros laineux ou encore des panthères, la grotte possède les plus anciennes peintures connues à ce jour, datant d'il y a 36.000 ans. Elle représente un "chef d'oeuvre du génie créateur humain " est-il indiqué sur le site internet du projet de la caverne du Pont-d'Arc qui milite pour son classement au patrimoine mondial de l'Unesco. 

Découverte il y a 20 ans

La grotte est particulièrement bien conservée puisqu'un éboulement en a bouché l'accès il y a 20.000 ans. Ce n'est qu'en 1994 que trois spéléologues, Jean-Marie Chauvet, Christian Hillaire et Eliette Brunel, font cette incroyable découverte. Attirés par un courant d'air qui émane d'un petit trou au fond d'une première cavité, ils dégagent un passage dans l'éboulis de roches. Ils se retrouvent alors dans un réseau de salles et de galeries sur 800 mètres de long et jusqu'à 18 mètres de hauteur. Eliette Brunel aperçoit la première un dessin de mammouth et s'écrit alors : "Ils sont venus ", comme le raconte le site du ministère de la Culture.

Jean Clottes, le premier spécialiste chargé d'expertiser les peintures, en valide l'authenticité : "Quand c'est un faux, cela se voit, c'est trop frais, vous n'avez pas de concrétions dessus, vous n'avez pas de calcite ; là, on voyait tout de suite que c'était authentique. " Dès 1995, il précise dans un rapport que le site est "du niveau de la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. "

Presque 20 ans plus tard, la grotte devrait effectivement rejoindre les 981 sites déjà répertoriés. De même que les Chemins des Incas qui relient les sommets enneigés des Andes sur 30.000 kilomètres ou le Rani-ki-Vav indien ("Puits à degré de la Reine ") conçu comme "un temple inversé soulignant le caractère sacré de l'eau " dont les experts ont aussi recommandé l'inscription. L'"ensemble tectono-volcanique de la Chaîne des Puys et de la faille de Limagne ", également présenté par la France, a par contre reçu un avis défavorable des experts. La décision finale revient au comité de l'Unesco dont les travaux à Doha au Qatar sont prévus jusqu'au 25 juin.