Voiture de police incendiée : de un à sept ans de prison ferme

Le jugement ce 11 octobre ne satisfait personne, ni les policiers ni les condamnés : jusqu'à sept ans de prison ferme pour avoir incendié une voiture de policiers en 2016 à Paris.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des slogans hostiles aux policiers retentissent à l'énoncé de la décision. Les manifestants sont tout de suite évacués. Le tribunal condamne sept des prévenus pour avoir participé à des degrés divers à l'attaque de cette voiture de police en mai 2016 à Paris. Les peines : un à sept ans de prison. Le jeune militant antifasciste Antonin Bernanos écope de trois ans ferme. Ses parents dénoncent un procès politique.

Dis jours pour faire appel

La peine la plus lourde a été prononcée en l'absence du principal prévenu, en fuite, sept ans de prison pour avoir mis le feu au véhicule. Les deux policiers victimes de cette attaque n'étaient pas présents. Leur syndicat dénonce le fait que la plupart des condamnés vont pouvoir demander un aménagement de peine. "La peine peut sembler lourde pour le public mais si on regarde comment elle va se dérouler, il n'y a pas de contraintes", indique Loïc Lecouplier, du syndicat de police Alliance. Les avocats disposent de dix jours pour faire appel de ce premier jugement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture de police avait été incendiée en marge des manifestations de policiers contre \"la haine anti-flic\" en mai 2016.
Une voiture de police avait été incendiée en marge des manifestations de policiers contre "la haine anti-flic" en mai 2016. (? CHARLES PLATIAU / REUTERS / X00217)