Voiture de police incendiée à Paris : de lourdes peines qui posent question

Les images avaient fait la une des médias en mai 2016 : une voiture de police en flammes, incendiée par des manifestants à Paris. Ce 11 octobre, cinq d'entre eux ont été condamnés à des peines de prison allant d'un à sept ans ferme.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En mai 2016, une voiture de police était incendiée par des manifestants à Paris. Ce mercredi 11 octobre au matin, le jugement vient de tomber. Dans la salle, quelques cris et protestations. Et puis très vite, les forces de l'ordre en nombre impressionnant font évacuer la salle. Les soutiens des prévenus scandent "liberté" et "tout le monde déteste la police". Sept des neuf prévenus sont condamnés à des peines allant de un an avec sursis à sept ans de prison ferme. 

Des peines symboliques ?

Dans leur jugement, les magistrats parlent d'une scène de guérilla urbaine. Deux policiers avaient été vivement pris à partie par plusieurs manifestants. Leur voiture avait ensuite été incendiée. Pour certains avocats, ces condamnations sont aussi un signe à caractère politique. Du côté de la police, on regrette que les personnes condamnées restent en liberté. Lors du procès, l'un des deux policiers avait déclaré être toujours traumatisé, ajoutant "J'ai cru mourir".

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture de police incendiée par des manifestants, quai de Valmy, à Paris, le 18 mai 2016.
Une voiture de police incendiée par des manifestants, quai de Valmy, à Paris, le 18 mai 2016. (CYRIELLE SICARD / AFP)