L'ébauche de la Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen de 1793, préambule à la première Constitution républicaine de l'Histoire de la France, est de retour dans l'Hexagone. Disparu depuis la Révolution, le texte a été découvert par hasard dans une vente aux Etats-Unis, il y a quelques mois. "Nous avons enchéri, explique Pascal Fulacher, conservateur du musée des lettres et manuscrits. Mais pas énormément. Nous l'avons eu assez facilement."

En 1793, alors que cette Consititution s'ébauche et qu'elle est annotée 98 fois par  Charles-Gilbert Rome (inventeur du calendrier révolutionnaire), on guillotine à tout-va. Raison pour laquelle, elle sera promulguée mais jamais appliquée. Selon Pascal Fulacher, cette ébauche est "plus humaniste" et "moins portée sur les droits de la Nation" que la première Déclaration des droits de l'homme de 1789. C'est la qualité de ce texte de 41 articles qui inspirera les générations futures.

 

Projet de déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793 (musée des lettres et des manuscrits, Paris). Capture d'écran du sujet "Le premier manuscrit des droits de l'Homme" diffusé le 14 juillet 2013 dans le Soir 3.
Projet de déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793 (musée des lettres et des manuscrits, Paris). Capture d'écran du sujet "Le premier manuscrit des droits de l'Homme" diffusé le 14 juillet 2013 dans le Soir 3.