VIDEO. Jean-Jacques Urvoas se dit "prêt" à la réforme de la justice des mineurs

Voulue par Christiane Taubira, cette réforme pourrait être portée par le nouveau ministre de la Justice.

Cette vidéo n'est plus disponible

Mis à jour le , publié le

Le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, s'est dit, mardi 8 mars, "prêt à la réforme" de la justice des mineurs avant la fin du quinquennat. "Je suis prêt à déposer un projet de loi pour en débattre", a-t-il déclaré sur BFMTV, affirmant qu'"il y aura une réforme si on partage le diagnostic" d'une justice des mineurs "trop lente" et manquant de "dimension pédagogique".

La réforme de l'ordonnance de 1945, texte de référence sur la justice des mineurs, avait été voulue par la précédente garde des Sceaux, Christiane Taubira, avant sa démission fin janvier. Son projet entendait notamment réaffirmer la primauté de l'éducation sur la répression et supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs créés en 2011 sous Nicolas Sarkozy.

"Des créations qui embouteillent les tribunaux"

Les tribunaux correctionnels pour mineurs "seront supprimés", a affirmé mardi le nouveau ministre de la Justice. "Ils ne concernent que 1% des condamnations pour mineurs" et "tous les magistrats vous diront que ce sont des créations qui embouteillent les tribunaux", a-t-il ajouté.

A la rentrée 2015, Christiane Taubira avait annoncé que le projet allait être examiné mi-octobre au Conseil d'État, puis au Parlement au premier semestre 2016. Mais le texte était ensuite tombé dans les oubliettes, le Premier ministre, Manuel Valls, n'y étant "pas favorable", selon les syndicats de magistrats.

Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Justice, le 18 février 2016 à Paris.
Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Justice, le 18 février 2016 à Paris. (YANN KORBI / CITIZENSIDE.COM / AFP)