Vatileaks : le majordome du pape Benoît XVI condamné à un an et demi de prison

Le majordome du pape, Paolo Gabriele, a été condamné à un an et demi de prison par le Tribunal du Vatican, pour le "vol aggravé" de centaines de documents confidentiels. Il a indiqué qu'il ne ferait pas appel.

(Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Après un procès éclair, la peine elle aussi aura été réduite extrêmement rapidement. Samedi le Tribunal du Vatican a d'abord condamné l'accusé à trois ans de prison, mais a immédiatement réduit sa peine de moitié, à un et demi de prison.

Le président du Tribunal, Giuseppe Dalla Tore a expliqué que la peine était réduite "en raison de ses états de service " aux côtés du pape, "de sa conviction --que le juge estime erronée-- de servir l'Eglise ", "de sa conduite lors du procès", et "de sa conscience d'avoir trahi le pape ".

Une grâce "très vraisemblable"

Auparavant, le majordome du pape, Paolo Gabriele, contre lequel le procureur avait requis trois ans de prison, avait affirmé avoir agi "par amour de l'Eglise " et "n'être pas un voleur ". Après l'annonce de son verdict, le majordome a indiqué qu'il ne comptait pas faire appel, son avocate déclarant que le verdict était "juste ".

De son côté le porte-parole du Vatican a indiqué que la possibilité "d'une grâce est très concrète et très vraisemblable ". "Le pape peut accorder sa grâce, même si celle-ci n'est pas demandée formellement ", a précisé le père Federico Lombardi.