VIDEO. Menaces à Charlie Hebdo : "Des dispositions extrêmement précises ont été prises pour protéger les lieux et les personnes"

Des insultes et menaces ont été diffusées sur les réseaux sociaux à la suite de la publication d'une caricature de l'islamologue Tariq Ramadan, soupçonné de viol.

Voir la vidéo
LCP
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les bureaux et le personnel de l'hebdomadaire Charlie Hebdo sont sous protection. "Des dispositions extrêmement précises ont été prises pour protéger les lieux et les personnes", a déclaré le Premier ministre, Edouard Philippe, lors des questions au gouvernement, mardi 7 novembre à l'Assemblée nationale.

Insultes et menaces diffusées sur les réseaux sociaux

Le parquet de Paris a ouvert lundi une enquête après des menaces de mort diffusées sur les réseaux sociaux à l'encontre de Charlie Hebdo qui a représenté en une l'islamologue Tariq Ramadan, soupçonné de viol, le pantalon déformé par un énorme sexe en érection déclarant "Je suis le 6e pilier de l'islam". De nombreuses insultes et menaces ont été diffusées sur les réseaux sociaux après la publication de cette caricature.

Edouard Philippe a également déclaré qu'il souhaitait "des poursuites", "afin que des sanctions puissent être prononcées" à l'encontre des auteurs de ces menaces anonymes.

Edouard Philippe devant les députés à l\'Assemblée nationale, le 7 novembre 2017
Edouard Philippe devant les députés à l'Assemblée nationale, le 7 novembre 2017 (FRANCOIS GUILLOT / AFP)