VIDEO. Les caricatures de "Charlie Hebdo" "sont l'expression d'une liberté fondamentale" juge Edouard Philippe

Le Premier ministre participait à la séance des questions au gouvernement, jeudi, au Sénat.

Voir la vidéo
PUBLIC SENAT / FRANCEINFO
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Si j'osais, je vous dirais que je ne sais pas si je suis Charlie, mais je sais que je suis français, et je sais que je suis républicain au sens le plus noble du terme", a répondu le Premier ministre, Edouard Philippe, à une question d'une sénatrice sur les menaces contre les journalistes de Charlie Hebdo, jeudi 9 novembre.

"Il m'arrive de trouver les caricatures choquantes"

Lors des questions au gouvernement devant les sénateurs, Edouard Philippe a voulu préciser sa position sur ces menaces : "Cet hebdomadaire satirique est féroce, avec tout le monde, de ce point de vue-là, personne n'est épargné. On peut ne pas trouver drôles les caricatures publiées dans cet hebdomadaire satirique. On peut les trouver parfois savoureuses, mais on peut ne pas les trouver drôles, on peut même les trouver choquantes. Il m'arrive de les trouver choquantes, mais elles sont des caricatures, elles sont donc l'expression d'une liberté fondamentale, il faut défendre cette liberté."

Edouard Philippe à l\'Assemblée nationale, le 7 novembre 2017
Edouard Philippe à l'Assemblée nationale, le 7 novembre 2017 (FRANCOIS GUILLOT / AFP)