Royaume-Uni : accusé de viols, Tariq Ramadan mis en congé de l'université d'Oxford

Une militante des droits des femmes britannique avait lancé une pétition, dans laquelle elle réclamait que le théologien suisse soit suspendu de ses fonctions le temps de l’enquête.

Tariq Ramadan lors d\'une conférence à Abidjan (Côte d\'Ivoire), le 26 août 2011.
Tariq Ramadan lors d'une conférence à Abidjan (Côte d'Ivoire), le 26 août 2011. (SIA KAMBOU / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'affaire Tariq Ramadan s'étend outre-Manche. L'islamologue et théologien suisse, visé par deux plaintes pour viol en France et accusé d'abus sexuel sur des mineures en Suisse, est mis en congé de la prestigieuse université britannique, mardi 7 novembre.

L'université d'Oxford explique, dans un communiqué, que la décision a été prise "d'un commun accord et avec effet immédiat". Tariq Ramadan y enseignait les études islamiques contemporaines depuis 2009. L'université souligne que ce congé "n'implique aucune présomption ou acceptation de culpabilité et permet au professeur Ramadan de répondre aux accusations extrêmement graves portées contre lui".

Aïcha Ali-Khan, une militante des droits des femmes britannique avait lancé une pétition, dans laquelle elle réclamait que Tariq Ramadan soit suspendu de ses fonctions le temps de l’enquête. Par ailleurs, interpellée par des étudiants, l'université a mis en place une cellule d'écoute, comme le relate Libération.