Quatre ans de prison ferme pour l'incendiaire d'un quartier historique de Colmar

Un homme de 23 ans, récidiviste, avait mis feu au quartier de la Petite Venise, en 2011. Aucun habitant n'avait été blessé, mais les dégâts matériels ont été estimés à 1 million d'euros.

Le quartier de la Petite Venise, à Colmar (Haut-Rhin), en 2008.
Le quartier de la Petite Venise, à Colmar (Haut-Rhin), en 2008. (RICHARD DECKER / PHOTONONSTOP)

Mis à jour le , publié le

Un homme de 23 ans a été condamné, vendredi 25 mai, à quatre ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Colmar (Haut-Rhin), pour avoir provoqué volontairement un incendie qui avait détruit partiellement un ensemble d'immeubles dans le quartier historique de la ville. 

L'incendie, qui a eu lieu dans la nuit du 22 au 23 mars 2011, n'avait pas fait de victime, mais de nombreux habitants avaient dû être évacués. Les dégâts matériels ont été estimés à 1 million d'euros dans cet îlot d'habitation de la "Petite Venise" de Colmar (Haut-Rhin). Les enquêteurs avaient retrouvé la trace de l'incendiaire en épluchant quelque 250 heures d'images de vidéosurveillance.

Jérémy Remita, qui était récidiviste, a été maintenu en détention et devra se soumettre à un suivi socio-judiciaire pendant cinq ans. "J'ai fait un geste qui m'a coûté beaucoup", a-t-il dit durant l'audience, admettant une "bêtise" et un acte "irréfléchi". Le parquet avait requis à son encontre une peine de six ans ferme.