Procès des "amants diaboliques" : le mari condamné à 30 ans de prison, 25 ans pour sa maîtresse

La Cour d'Assises de Loire-Atlantique a condamné Didier Barbot et sa maîtresse, respectivement à 30 et 25 ans de prison pour l'assassinant de l'épouse Barbot.

(Anne Barbot avait été tué dans le garage de sa ferme à Vritz en Loire-Atlantique en mars 2013 © MaxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

L’affaire d’un mari et de sa maîtresse, accusés d’avoir tué l’épouse en 2013 était examinée ce lundi devant la cour d’Assises de Loire-Atlantique. Ils ont finalement été condamnés respectivement à 30 et 25 ans de réclusion.

Des peines qui vont dans le même sens que les réquisitions prononcées dans la matinée par l'Avocat général.

Tous deux sont accusés d'avoir tendu un piège à l'épouse Barbot dans le garage de la maison familiale. La victime avait été frappée et étranglée à Vritz (Loire-Atlantique). Le corps avait été découvert dans une voiture calcinée, dix jours après la disparition signalée par le mari, qui se montrait éploré.

Le couple encourait la réclusion criminelle à perpétuité.

A LIRE AUSSI ►►►► Procès des "amants diaboliques" : 25 et 30 ans de réclusion requis