Procès Air cocaïne : "un rapport explosif" qui pourrait changer la donne

La condamnation à 20 ans de prison pour trafic de drogue des deux pilotes français Pascal Fauret et Bruno Odos a été confirmée ce jeudi en appel par la justice dominicaine. Leur avocat affirme détenir un rapport qui pourrait tout changer.

(Jean Reinhardt, l'avocat des deux pilotes français à la sortie du procès à Saint-Domingue © LILIAN AUFFRET/SIPA)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Le procès en appel de l'affaire dite "Air cocaïne" a eu lieu ce jeudi à Saint-Domingue. Les deux pilotes français Pascal Fauret et Bruno Odos sont condamnés à 20 ans de prison, la décision pour les deux autres accusés français restés sur l'île a été reportée. Nicolas Pisapia devra se représenter devant les juges le 14 mars prochain. Aucune date n'a été arrêtée pour Alain Castany, victime d'un accident de la route et toujours hospitalisé en République dominicaine.

Un "rapport explosif" qui pourrait tout changer

Jean Reinhardt, l’avocat des deux pilotes d'"Air cocaïne", affirme détenir un "rapport extrêmement explosif", de nature à mettre hors de cause les quatre accusés français. Ce rapport affirme que "la responsabilité du chargement des bagages est celle des autorités aéroportuaires de Punta Cana". Il attend que la justice française aille chercher les vrais responsables auprès de ces autorités.

Ses clients, Pascal Fauret et Bruno Odos, condamnés à 20 ans de prison en première instance, se sont évadés de l’île, violant leur contrôle judiciaire le 28 octobre dernier. Ils ont été placés en détention provisoire à leur arrivée en France. Deux autres accusés français se trouvent encore en République Dominicaine. Seul le Français Nicolas Pisapia sera présent au procès. L’état de santé d’Alain Castany ne le lui permet pas. 

A LIRE AUSSI ►►► Air Cocaïne en appel : un seul Français face aux juges de Saint-Domingue