Prêtre pédophile à Lyon : l'archevêque exclut pour le moment de démissionner

Mis en cause par une association de victimes d'un prêtre pédophile, l'archevêque de Lyon Philippe Barbarin sort de son silence et fait savoir qu'il exclut de démissionner.

(Le parquet de Lyon a ordonné une enquête préliminaire pour des faits de non-dénonciation et de mise en péril de la vie d'autrui © MaxPPP)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

L'archevêque de Lyon Philippe Barbarin sort de son silence. L'homme, mis en cause par une association de victimes d'un prêtre pédophile, a fait savoir sur France Info qu'il excluait pour le moment de démissionner. Des scouts lyonnais accusent l'archevêque et plusieurs responsables du diocèse de ne pas avoir dénoncé à la justice les agressions sexuelles commises par le père Robert Preynat, entre 1986 et 1991.

Mais le cardinal Barbarin rappelle qu'il n'était pas en responsabilités à l'époque. Quant il a eu vent des faits, il ne s'agissait alors que de rumeurs. "Dès que j'ai eu contact avec la première des victimes - nous étions en 2014 - j'ai dit "s'il vous plaît, écrivez-le, parce moi je ne sais rien de concret". C'est comme ça qu'ensuite j'ai envoyé ce texte à Rome qui m'a dit de supprimer le ministère ".

Philippe Barbarin affirme collaborer sereinement avec les enquêteurs. "Ces choses sont-elles prescrites ou ne le sont-elles pas ? Maintenant la procédure judiciaire va faire son travail ". Le parquet de Lyon a ordonné une enquête préliminaire pour des faits de non-dénonciation et de mise en péril de la vie d'autrui.