Lutte antiterroriste : sept individus interpellés, trois avaient des projets d'attentats constitués

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a affirmé mardi lors d'un point presse avec son homologue allemand, Thomas de Maizière, que la DGSI avait arrêté sept individus en lien avec des réseaux terroristes en août.

(Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a affirmé que la menace terroriste restait "extrêmement élevée" en France © AFP / Stéphane de Sakutin)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Sept personnes "en lien avec des réseaux terroristes " ont été interpellées par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) au mois d'août. "Trois au moins avaient des projets constitués ", a déclaré mardi le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Le ministre de l'Intérieur a souligné l’efficacité des décisions prises au niveau européen "sous l'impulsion de la France et de l'Allemagne ", ainsi que le travail des services de police et de renseignement qui a permis d'obtenir des "résultats significatifs dans la guerre contre le terrorisme ."

165 interpellations en 2016

Lors des six premiers mois de 2016, les services français ont interpellé autant d’individus que sur la totalité de l’année 2015. Entre janvier et août, le chiffre monte à 165 personnes. 91 ont été mises en examen et 63 incarcérées dans le cadre de la lutte antiterroriste.

Selon le gouvernement, la menace terroriste reste "extrêmement élevée" en France, un mois après l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray. L'Allemagne a aussi été visée par plusieurs attaques en juillet. Les ministres de l’Intérieur des deux pays ont annoncé vouloir joindre leurs efforts, en faisant notamment pression sur les géants de la télécommunication pour accéder aux messageries cryptées utilisées par les djihadistes.

A LIRE AUSSI ►►► Menace terroriste : la France et l’Allemagne contre les messages cryptés