La commission d'éthique de la Fifa suspend Valcke pour douze ans

Le Français Jérome Valcke ancien secrétaire général de la Fifa a été suspendu pendant 12 ans de toutes fonctions liées au football par la justice interne de la Fédération internationale de football.

(Jérome Valcke (à gauche) était le bras droit de Sepp Blatter (à droite) © MaxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

 En condamnant son ex numéro 2, la Fifa poursuit, à quinze jours maintenant de l'élection de son nouveau président, son opération mains propres.

La sanction de la Fifa est symbolique

La sanction est plus lourde que prévue : le comité d'éthique de la Fifa avait dans un premier temps requis neuf ans de suspension pour l'ex bras droit de Sepp Blatter. La sanction est toutefois symbolique, puisque Jérome Valcke a été renvoyé mi janvier et qu'il n'occupe en réalité plus son poste de secrétaire général depuis le mois de septembre. S'il est reconnu coupable aujourd'hui d'avoir eu la main un peu lourde sur ses dépenses de voyages en abusant notamment des vols privés, il est surtout inquiété par la justice interne de la Fifa pour deux raisons.

Droits TV et revente de billets trouble

La première tient à une affaire de revente de billets de la Coupe du Monde : la FIFA lui reproche d'avoir fermé les yeux sur les pratiques illégales d'une société spécialisée dans le marketing sportif. La seconde relève d'une autre affaire, lorsqu'il aurait tenté de vendre les droits TV des Coupes du monde 2018 et 2022 en Russie et au Qatar à un tiers pour un prix bien inférieur au marché. A 55 ans, l'homme était très proche de Sepp Blatter et ne pouvait ignorer, bien avant ses ennuis judiciaire, que son avenir était lié à celui du Suisse, la règle non-écrite voulant que le plus souvent le président de la Fifa choisisse son secrétaire général.