L'avocat de Salah Abdeslam veut porter plainte contre le procureur de la République de Paris

L'avocat de Salah Abdeslam a l'intention de déposer plainte demain lundi contre le procureur de la République de Paris, François Molins. Sven Mary estime que le magistrat français s'est rendu coupable de "violation du secret de l'instruction" au cours de sa conférence de presse ce samedi. Et il a dénoncé des déclarations "pour faire plaisir à la France".

(Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam © maxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Samedi soir, le procureur de la République de Paris a expliqué que le principal suspect des attentats du 13 novembre a affirmé aux enquêteurs belges "qu'il voulait se faire exploser au stade de France et qu'il avait fait, je cite, machine arrière". Selon Sven Mary, le procureur de la République de Paris a violé le secret de l'instruction. 

Pour Sven Mary, le procureur français ne parle pas "en connaissance de cause. Il a peut-être une copie de l’audition mais il ne connaît pas le contexte et il se mêle dès lors d’une enquête, à ce stade, belge ."  Sven Mary s’est également interrogé sur la réaction de son client à cette conférence de presse : "Si en rentrant à la prison, il constate qu’en fin de compte il fait des auditions et que deux heures après celles-ci sont déjà étalées dans la presse, je me pose des questions ."  L’avocat a rappelé que "M. Abdeslam Salah est d’une importance capitale pour cette enquêteIl vaut de l’or : il collabore, il communique" et "il ne maintient pas son droit au silence", a-t-il insisté.

"Je pense qu’il serait intéressant de laisser le temps au temps, pas de communiquer tout ce qu’il dit deux heures après dans une conférence de presse, pour faire plaisir à la France" (Sven Mary)
--'--
--'--
 
Au cours de sa conférence de presse samedi soir, François Molins a fait état de déclarations de Salah Abdeslam
--'--
--'--

A LIRE AUSSI ►►► Salah Abdeslam affirme qu'il voulait se faire exploser au stade de France