Affaire Kerviel : un enregistrement révèle que la Société générale était au courant

Ce 18 janvier, alors que Jérôme Kerviel est de nouveau au tribunal pour demander la révision de son procès, Dominique Verdeilhan est en direct du palais de justice de Paris.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Du nouveau dans l'affaire Kerviel. Dimanche 17 janvier, un enregistrement a été dévoilé par le site d'information Mediapart. Chantal de Leiris, qui a instruit l'enquête, y affirme que la Société générale était au courant des agissements de son employé. Ceci intervient alors qu'une audience sur la possible révision du procès se déroule lundi 18 au palais de justice de Paris. "Pas sûr que la sortie de cet enregistrement soit appréciée par les magistrats de la commission de révision", explique Dominique Verdeilhan qui rappelle que "ce sont des confidences enregistrées à l'insu de Chantal de Leiris, qui était à l'époque vice-procureur".

La banque aurait-elle exercé des pressions sur la justice ?

Ces indiscrétions corroborent les révélations faites il y a plusieurs mois par Nathalie Le Roy, qui fut commissaire de police dans l'enquête. "Toutes deux tiennent le même discours : premièrement, que la Société générale était au courant des agissements frauduleux de Jérôme Kerviel et l'a laissé faire, ensuite que la Société générale a fait pression sur les magistrats et a manipulé l'enquête", détaille le journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jérôme Kerviel arrive à la cour d\'appel de Versailles, le 15 avril 2015.
Jérôme Kerviel arrive à la cour d'appel de Versailles, le 15 avril 2015. (THOMAS SAMSON / AFP)