Jérôme Kerviel

L'affaire qui a choqué la société française commence le 24 janvier 2008 lorsque la Société Générale porte plainte contre Jérôme Kerviel, employé opérateur du marché français. Il est alors révélé que Jérôme Kerviel a causé une perte évaluée à 4,82 milliards d'euros à la banque tout en dissimulant ses erreurs à ses superviseurs. Le passage devant la justice de l'ex-trader s'est soldé par sa condamnation en 2010 à cinq ans de prison, dont trois ans fermes, pour abus de confiance, faux, usage de faux et introduction frauduleuse de données dans un système automatisé. Mais Jérôme Kerviel a longuement dénoncé des dysfonctionnements du système judiciaire et s'est lancé dans une croisade contre le monde de la finance. En septembre 2014, il est remis en liberté sous surveillance électronique.

123