Espagne : l’infante Cristina auditionnée

Pour la première fois en Espagne, un membre de la famille royale est jugé. Cristina de Bourbon, la sœur du roi Felipe, est accusée de complicité de fraude fiscale.

(L'infante Cristina est restée muette lors de son audition © MaxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Cristina de Bourbon, la sœur du roi Felipe, est soupçonnée d’avoir aidé son mari à dissimuler leurs revenus au Trésor public.

 

Elle a commencé jeudi soir à être entendue par le tribunal de Palma de Majorque qui la juge pour complicité de fraude fiscale.

 

L’infante Cristina reste muette

 

À 18h15, l’infante Cristina s’est assise en face de ces juges. Sourire timide, pantalon beige, chemisier blanc et veste noir. Cristina de Borbón y Grecia, simple justiciable mais premier membre de la famille royale espagnole à être jugée, a décidé de répondre uniquement à son propre avocat.

 

L’avocate de l’accusation a donc lu des dizaines de questions sans obtenir de réponse. De quoi, tout de même, insister les soupçons qui pèsent sur la sœur du roi.

 

Son mari est accusé d’avoir détourné plus de 6 millions d’euros d’argent public.

 

L’infante doit répondre de complicité de fraude fiscale, parce qu’elle était propriétaire de 50% de la société qui, selon l’accusation, dissimulait au Trésor public les revenus du couple.

 

Connaissiez-vous ses pratiques, et si vous les connaissiez, étiez-vous d’accord ? ” C’est l’une des nombreuses questions restées sans réponse à Palma de Majorque.

 

Le mari de l’infante risque près de 20 ans de prison. Son épouse encourt une peine pouvant aller jusqu'à huit ans de prison.

A la fin du mois de janvier, les juges avaient répondu négativement à la demande des avocats de l'infante Cristina de classer l'affaire faute de preuves suffisantes.