Drôme : il écope de six mois de prison pour avoir envoyé un émoji pistolet

L'homme était poursuivi pour menace de mort par son ancienne petite amie, qu'il a harcelée de messages.

L'homme, qui a mal vécu la séparation, a inondé son ex-petite amie de textos, raconte "Le Dauphiné libéré".
L'homme, qui a mal vécu la séparation, a inondé son ex-petite amie de textos, raconte "Le Dauphiné libéré". (FRANCETV INFO)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le tribunal correctionnel de Valence (Drôme) a condamné un homme de 22 ans à six mois de prison, dont trois avec sursis. Celui-ci était poursuivi pour menace de mort, après avoir envoyé un émoji représentant un pistolet à une fille mineure, raconte Le Dauphiné libéré, mercredi 30 mars. Le jeune homme devra aussi verser 1 000 euros de dommages et intérêts à la plaignante.

Une séparation amoureuse douloureuse 

Une rupture amoureuse entre les deux protagonistes est au cœur de cette affaire. L'homme, qui a mal vécu la séparation, a inondé son ex-petite amie de messages, dont le fameux émoji pistolet, raconte le quotidien régional. Lors de l'audience, qui s'est déroulée le 21 mars, l'avocate de la plaignante a évoqué les cauchemars de sa cliente, dus au harcèlement dont elle était victime.