Calais : de la prison ferme pour des militants d'extrême droite

Trois membres du groupe d'extrême droite Génération Identitaire ont été condamnés lundi soir à trois mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer.

(Procés des militants de Génération Identitaire à Boulogne sur Mer © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer a condamné, lundi soir, à trois mois de prison ferme trois membres du groupuscule d'extrême droite Génération Identitaire pour s'être battus avec des CRS lors d'une manifestation interdite samedi à Calais. Cette manifestation non déclarée avait réuni 80 personnes et abouti à 14 interpellations.

Deux d'entre eux ont été condamnés pour "rébellion" à 400 euros de dommages et intérêts, pour des violences distinctes sur deux policiers. Le tribunal a suivi les réquisitions du ministère public, qui demandait "une peine exemplaire" pour ces ​ trois jeunes, âgés de 23 à 26 ans. 

Les trois prévenus ont clamé, tout au long du procès en comparution immédiate, qu'ils participaient à une manifestation "pacifique".

L'un des prévenus vient de Lyon et est en contrat d'alternance dans une compagnie d'assurances, un autre de Vienne en Isère, où il est en CDI en agence de communication, tandis que le dernier est un plombier et chauffagiste lyonnais à son compte.