Attaque à Valence : l'assaillant mis en examen pour tentative d'homicides

L'homme de 29 ans qui avait foncé en voiture sur des militaires devant une mosquée de Valence, dans la Drôme, vendredi, est mis en examen pour tentative d'homicides.

(Vendredi, un conducteur de 29 ans avait foncé sur des militaires devant une mosquée à Valence, dans la Drôme © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

La notion de terrorisme n'est donc pas retenue dans cette affaire, l'assaillant est mis en examen pour tentative d'homicide sur personnes dépositaires de l'autorité publique. Vendredi, cet homme de 29 ans avait visé, en voiture, des militaires qui étaient en mission devant une mosquée de Valence. Les soldats avaient dû faire feu et l'avaient gravement blessé.

"Nous avons considéré que de toute façon la répétition de la charge (ndlr: avec une voiture à trois reprises), qui était de nature à pouvoir tuer les militaires, et puis l'expression qui a été la sienne d'une intention illicite, suffisent à caractériser une volonté de meurtres", a expliqué Alex Perrin, procureur de la République.

Le procureur n'a pas retenu la préméditation (Charlotte Coutard, France Bleu Drôme-Ardèche)
--'--
--'--

Sous écrou mais encore hospitalisé

Les enquêteurs avaient trouvé des images de propagande djihadiste dans l'ordinateur du forcené, à son domicile. Mais le procureur de la République avait précisé que dans cette affaire, il s'agissait vraisemblablement d'un acteur isolé et non d'un réseau terroriste. Le parquet antiterroriste de Paris ne s'était d'ailleurs pas saisi du dossier.

Un mandat de dépôt a été requis, mais pour le moment, le forcené est toujours hospitalisé. "Dès que son transport va être possible, il est probable qu'il sera orienté à l'initiative de l'administration pénitentiaire sur une structure médicalisée en établissement pénitentiaire" , a expliqué le procureur.

►►►  Valence : des militaires ouvrent le feu sur une voiture qui leur fonce dessus