Agression raciste à Arras : trois jeunes néonazis en comparution immédiate vendredi

Trois hommes de 25 ans vont être jugés en comparution immédiate vendredi prochain après une agression raciste en plein centre-ville d’Arras (Pas-de-Calais), rapporte France Bleu Nord.

Les trois prévenus seront présentés en comparution immédiate vendredi 17 février, à Arras. 
Les trois prévenus seront présentés en comparution immédiate vendredi 17 février, à Arras.  (BONNIERE PASCAL / MAXPPP)
avatar
France Bleu NordfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Ils avaient violemment insulté et agressé un groupe de jeunes dans la nuit du samedi 11 février à Arras (Pas-de-Calais). Trois néonazis seront présentés au Tribunal vendredi 17 février. Lors de leur garde à vue, les trois hommes âgés de 25 ans ont reconnu le caractère raciste de leur agression, sans émettre de remords, rapporte France Bleu Nord

Couteaux et chaînes de fer

Armés de couteaux et de chaînes de fer, les trois néonazis s'en étaient pris à plusieurs personnes âgées de 20 à 30 ans, la plupart d’origine maghrébine. Au cours de l'agression vers 1h du matin, en plein centre-ville, l’une des cinq victimes a eu le nez cassé et a écopé de dix jours d’ITT (incapacité totale de travail). Une autre s'en sort avec 17 points de suture. 

Les agresseurs avaient pris la fuite en fonçant sur les forces de l’ordre, sans les blesser. Les trois prévenus, originaires de Cambrésis et de Saint-Quentin dans l’Aisne, ont finalement été interpellés lundi matin à leur domicile. Chez eux, les enquêteurs ont retrouvé des objets faisant l’apologie du nazisme, notamment un drapeau du troisième Reich. Ceux que le parquet d’Arras présente comme des "néonazis fanatiques" sont poursuivis pour violences à caractère raciste, violences aggravées en réunion et violences sur personnes dépositaires de l’ordre public.